saison 4

Breaking Bad – Saison 4

Hey ! Nouvelle critique de Breaking Bad, j’ai eu un peu de mal à la finir, j’avais pas tellement de temps libre et j’ai eu parfois envie d’arrêter un peu parce que par moment cette saison est devenu lourde ! Mais quand ça repart, c’est d’un coup sec et l’addiction à cette série reprend ! Alors on est parti pour la p’tite analyse :

D’abord, premier point négatif, j’imagine que vous l’avez aussi ressenti, c’est la séparation du duo d’enfer qui se mettent sur la gueule à chaque occasion et moi ça m’a déplut parce que dans les saisons précédentes, ils s’insultaient et ça rendait la scène comique mais là… Je trouve que ça a vraiment plombé la saison. Là-dessus, j’attends vos réactions :p

Ensuite, le truc qui est top, c’est que cette saison devient un véritable cercle vicieux, puisque tout le monde emmerde tout le monde ! On a l’impressions qu’ils sont tous ennemis et qu’ils ne louperaient pas une occasion pour en fumer un au passage 😀 et ça rend cette saison super dynamique et heureusement d’ailleurs ! Sinon ce serait un ennui !

Ô et puis Skyler ! J’ai toujours envie de la taper… Pourquoi est-elle si bête ?!? Si je pouvais je serai prêt à spoiler pour vous démontrez à quel point elle est @!?*% ! Mais ne nous emportons pas ! :p

Par contre, c’est Henk qui va retenir toute l’attention puisqu’il est sur les pieds de Walter qui ne sait absolument pas quoi faire ! Je vous rappel quand même qu’il est agent des Stups ! Y compris notre cher Walt Jr qui trouve sa place dans cette série et qui me plaît de plus en plus déjà qu’il progressait un max dans la saison 3 !

En bref, cette saison est entremêlé de petits complots très vicieux qui vont vous maintenir en éveil jusqu’à la fin !

Faut que je l’avoue, j’avais un peu lâcher la série vers les épisodes 8-9, parce que ça devenait mou, j’en avais marre que le duo s’engueule et qu’ils se mettent des coups bas… Mais quand je m’y suis remis ! Pour toi, public ! ( Franck Dubosc en moi ) , j’ai été captivé jusqu’à cet épisode final juste incroyable ! ! ! ! ! Nan mais si vous ne l’avez pas encore vu, dépêchez-vous s’il vous plaît ! Ce dernier épisode est tellement géant que j’ai pas tellement de mot pour exprimer ça ! Je me contenterais de comparer la fin de l’épisode à la fin du Mesrine l’ennemi public n°1, c’était vraiment énorme, il y avait la bande son qui collait parfaitement, les slows motion utilisés au bon moment ! J’ai vraiment passé un super moment sur cet épisode, en fait, j’ai envie de dire que ça rattrape tout les p’tits défauts de la série ! Wow ! Je vous en prie, vous ratez votre vie si vous n’avez pas vu cet épisode 😀

Bon sur ce, je vais aller vous préparer une p’tite critique, déjà que j’étais absent depuis quelques jours, faut que je me rattrape !

Merci pour les likes, les abonnés, les visiteurs ! Merci d’avoir lu ! C’est super sympa !

Note de l’équipe : 9.5/10

 

The Walking Dead – Saison 4 – Part 2 ( Episode 9-16 )

Salut tout le monde ! Je souhaite tout d’abord vous remerciez car aujourd’hui j’ai eu un afflux de visiteurs comme je n’avais jamais vu ! J’ai eu des personnes très intéressés et des commentaires très constructifs, je tenais à vous montrer ma gratitude envers vous, ça me touche beaucoup.

Aujourd’hui, comme promis =), on va débattre de la seconde partie de The Walking Dead Saison 4 qui est pour moi et pour beaucoup de loin, bien meilleure que la première partie qui m’avait posé un stop. On verra aussi la scène finale qui laisse toujours perplexe quant à la suite 😀

On retrouve toujours pendant les 8 derniers épisodes ce côté Psychologique de la série où tous les personnages se donnent à des réflexions sur ce qu’ils ont fait, et pourquoi ? Et on peut dire que ce genre de chose va soit ramollir l’envie de regarder la suite de la série, soit dans le cas contraire, de s’accrocher au remords des personnages et donc de s’investir alors oui je suis d’accord, si on prend du recul, on porte un avis mitigé, il n’y a pas vraiment d’équilibre dans la série, c’est soit l’un soit l’autre mais pas d’entre deux.

Alors oui, on s’est tous posés des questions une fois arrivé à la mi-saison, la mort d’Hershel, la mort de Philip, l’éparpillement des survivants etc… et pourtant moi, ça m’a plu, pourquoi ? Simplement parce que le fait que les survivants soient éparpillés redonnent du mouvement à la série et ça rappelle la saison 1 où il fallait toujours bouger, parce qu’il fallait avouer que la série traînait en longueur à certains moments.

Maintenant on en vient à l’épisode finale et là, il y a du spectacle ! Tout d’abord, petit côté négatif, c’est les flashs back  ! ! ! Au départ j’ai cru qu’Hershel était de retour et j’étais content =) mais non ! Les F-B étant mal agencés, on aurait pu croire à un retour et puis même après avoir compris, je trouve que ça casse tout et on perd un peu le cours de l’épisode à cause de ça mais bon, vous me direz, ça c’est ton avis !

Oui, enfin un retour de l’action puisque tout le monde se retrouve dans un repère qui sois-disant est un refuge pour survivants mais quand ils vont découvrir qu’en faite c’est un repère de cannibales qui attirent leurs proies dans le refuge « aie aie aie » Rick va nous lâcher une belle petite phrase qui clôturera la saison : « Qu’ils s’en sont prix aux mauvaises personnes. », une phrase choc, sortant de la bouche de notre ami Rick qui était tout gentil et j’ai envie de dire passe du côté obscur de la force, il devient bien méchant sur cette dernière action et ça promet d’être sanglant pour la suite ! !

Note de l’équipe : 8/10

Bonne attente à tout le monde et encore un grand merci à tout ceux qui m’ont suivi !

The Walking Dead – Saison 4 Part 1 (Episode 1-8)

De retour pour une nouvelle critique de The Walking Dead, cette fois-ci on va parler de la moitié de la série seulement, c’est vrai qu’il y a beaucoup à dire, alors on préfère séparé en deux parties.

On retrouve toujours nos fameux personnages, l’équipe de Rick et l’équipe de Philip qui sont séparés chacun de leur côté pour le moment. Les zombies parviennent à détruire les grillages, c’est un peu abusé, quand on pense que les hommes de Rick ont un arsenal derrière eux mais qu’ils préservent car ça pourrait sois disant en attirer plus… Ensuite, l’infection de la prison qui cause de nombreux dégâts, c’est très bien orchestrés, au moment où on pense que la menace ne peut venir de l’intérieur eh bien on se trompe. Caroll commence à tuer des gens malades mais Rick ne se rend pas compte qu’elle le fait pour le bien du clan alors il la vire :p. De l’autre côté, Philip traîne comme un déchet sur la route et fini par trouver refuge avec une famille, une famille qui va ensuite lui faire retrouver son bras droit.

Dans cette nouvelle saison, on parle plus des sentiments des personnages, les zombies ne sont qu’un décor :D. De notre côté on trouve que la série redevient captivante quant à la saison 3 qui nous avait un peu freiner. Je me suis quand même légèrement ennuyé à regarder cette saison, moi si j’avais commencé à regarder au départ, c’était pour l’action, pour le développement des survivants dans ce monde d’apocalypse mais surtout pas pour des paroles et discours inutiles qui gâchent tout. Les Humains se font la guerre entre eux, je n’en vois pas l’intérêt, ils ne se menacent pas mais veulent quand même se tuer. Comme dit dans la critique de la saison 3, les zombies sont de nouveaux inoffensifs du moins pour cette première partie de saison, j’attends de voir si ça va s’arranger. Certaines personnes accusent le changement de réalisateur à partir de la saison 3, on a remarqué que la plupart des spectateurs avaient été déçu d’une telle moleté et de cette « putain » de série commerciale ! ! ! Aujourd’hui les billets verts font rêver alors du moment que des pigeons comme nous regardent et que les billets tombent, pas de problème, ils sont contents.

Je tiens à vous dire que je suis quand même déçu de cette série mais si on en reste que sur le début de la saison 4, on va dire que c’est un départ moyen, il n’est ni catastrophique, ni exceptionnel.

Note de l’équipe : 7/10

Merci à ceux qui auront lu ce post, j’ai remarqué qu’ils sont très rares 😦 mais je ne baisse pas encore les bras.